Élections municipales 23 mars 2014
Notre Projet
labrede ensemble

Chères Brédoises, Chers Brédois, Mes Chers Concitoyens,

En janvier dernier je vous ai fait part des raisons de ma candidature à l’élection municipale du 23 mars prochain.

Il y a une dizaine de jours, je vous ai livré le bilan du travail effectué par l’équipe municipale de La Brède Ensemble au cours du dernier mandat.

Je vous présente aujourd’hui notre projet pour la mandature 2014-2020 que nous avons préparé avec celles et ceux d’entre vous, très nombreux, qui ont participé à nos groupes de travail, à nos échanges sur les réseaux sociaux, à nos réunions de proximité.

Comme vous le savez, toutes les communes sont confrontées à la baisse sévère des concours de l’Etat, alors même que celui-ci se désengage de certaines de ses responsabilités et nous transfère des charges nouvelles qui auparavant lui incombaient (réforme des rythmes scolaires, passeports et bientôt cartes d’identité….)

Dans notre document de bilan, je vous ai rappelé les marges de manœuvre qui sont celles de notre commune (un budget annuel de l’ordre de 3.7 millions d’euros et une capacité d’investissement de l’ordre de 1 million d’euros) qui risquent d’être réduites du fait de la baisse de nos recettes et de l’augmentation de nos charges dues aux transferts qui nous sont imposés, mais aussi aux effets d’une normalisation excessive, à la rigidité de notre masse salariale, etc….

Dans ce contexte, il nous faut forcément faire des choix.

Notre projet n’est donc pas un catalogue de promesses, c’est un cadre cohérent et réaliste d’objectifs que nous nous efforcerons d’atteindre, avec la détermination de ne pas augmenter la pression fiscale.

Comme je vous l’ai indiqué en vous présentant ma candidature, je crois pouvoir vous demander de me renouveler votre confiance, parce que la confiance se mérite et que ce que nous avons déjà réalisé ensemble est le meilleur gage de ce qu’ensemble nous saurons faire demain.

Avec vous tous et vous toutes, nous pourrons, si vous nous en donnez le mandat, continuer à construire un village dynamique, fraternel et durable, qui conservera son charme, son âme, son identité.


Michel DUFRANC
Maire sortant

En toute confiance, Michel Dufranc


Nos Objectifs 2014 – 2020
Pour un cadre de vie protégé et mis en valeur

bandeau-objectif-cadre-vie

Les brédois sont attachés à leur cadre de vie ; nous continuerons à le préserver et à le mettre en valeur :

En poursuivant notre ouvrage de couture urbaine
• Le travail de couture urbaine engagé lors des deux derniers mandats doit être poursuivi. Il s’agit de relier progressivement au centre ville les quartiers les plus urbanisés par des cheminements doux et sécurisés. Ces aménagements doivent s’accompagner de l’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques et par des aménagements de voirie destinés à réduire la vitesse.
• Les travaux engagés ou programmés avenue du Reys, chemin du Haut-Reynaut et avenue de La Sauque seront poursuivis.
• Le pont prévu pour terminer les travaux d’aménagement de la ZAC de Filleau rejoindra l’allée des Lettres Persanes au carrefour avec le chemin de Fouchet. L’aménagement de ces deux voies sera réalisé en parallèle.
L’aménagement de l’avenue Charles de Gaulle sera poursuivi par un cheminement doux piétons-vélos jusqu’au stade André Mabille. Le carrefour entre le CD 108 et le CD 109 à l’angle du Stade André Mabille sera sécurisé par un giratoire.
L’aménagement de l’avenue du Château sera de même poursuivi jusqu’au portail d’entrée du Parc du Château où l’entrée de ville sera également marquée par un giratoire.
• Nous nous efforcerons d’obtenir du Conseil Général qu’il tienne son engagement d’aménager le carrefour de La Sauque, qui donne accès à notre commune mais qui est situé sur la commune de Saint Médard d’Eyrans, afin de mieux gérer les flux de circulation.
• Lorsque la restructuration du collège Montesquieu sera terminée, des travaux de sécurisation de ses abords seront réalisés avenue Edouard Capdeville. Ils s’accompagneront de la réfection des trottoirs.
• Un aménagement doux piétons-vélos sera réalisé quartier Jamin entre la place des pompiers et le croisement de l’avenue du Peyret et du chemin Prévost.
• Sera également prévue la sécurisation de la rue et de l’avenue du Moulin, du chemin d’Eyquem et de l’avenue de l’Esprit des Lois entre le carrefour du Triangle et l’école Jean Cazauvieilh.

En confortant le centre ville
• La priorité sera donnée au réaménagement de la place des pompiers qui devra être rebaptisée après le transfert du centre de secours chemin du Stade. Dans le cadre d’une opération de patrimoine, l’ancienne caserne pourra être restructurée pour accueillir des commerces et des services. Le carrefour avec l’avenue du Peyret sera aménagé, des stationnements et des espaces verts seront créés. La réfection du parking de la Brédinière qui sera traité dans le même esprit, assurera le lien avec la rue Montesquieu. C’est ainsi tout le centre ville qui se trouvera prolongé et embelli.
• Nous poursuivrons l’aménagement du jardin public du Pré de l’Espérance (promenades aménagées, création d’un second jardin d’enfants, pose d’un sol souple sur le premier, toilettes publiques, bancs, éclairages…). Cet aménagement pourra être complété par la réalisation d’un théâtre de verdure pour accueillir des spectacles de plein air en période estivale ou à l’occasion des fêtes de la Rosière.
Si l’acquisition de l’ancienne gare, qui est en discussion avec le Conseil Général depuis une dizaine d’années, peut être réalisée en partenariat avec la Communauté de Communes comme nous le souhaitons, un parking supplémentaire sera créé sur l’actuelle plateforme de stockage de matériaux et la gare elle-même sera réhabilitée pour accueillir, en lien avec la société « Aide@venir », premier employeur de la commune et porteur du projet, un lieu de vie innovant, expérimental, inter-public et intergénérationnel comportant notamment une mini crèche, des salles polyvalentes avec animations pour recevoir des personnes âgées, handicapées ou isolées, un café restaurant d’entreprises, un patio couvert multifonctions…
• Nous poursuivrons les travaux de réhabilitation intérieure de l’église.
• Si nous pouvons dégager les moyens nécessaires nous améliorerons son éclairage extérieur, et nous ravalerons les façades de la mairie.

En adoptant un plan pluriannuel de réhabilitation de la voirie communale périphérique
• Si 50 % des investissements réalisés par la commune lors de ces deux derniers mandats, a été consacré à des travaux de voirie (2,8 millions d’Euros), l’essentiel de l’effort d’investissement a été concentré sur le centre ville et les axes principaux dont l’aménagement avait été jugé prioritaire pour recoudre le paysage urbain et assurer la sécurité des flux de circulation considérables affectant le centre ville (+ de 9000 véhicules le traversent chaque jour). Tout en poursuivant notre effort de couture urbaine, il nous faut maintenant reprendre systématiquement la voirie périphérique qui a été particulièrement malmenée par les intempéries de ces deux dernières années.
Des travaux importants et des réfections de voiries devront être effectués et notamment chemin Feyteau, avenue Charles Cante, chemin de Galès, avenue de Rambaud, avenue de Bellevue, chemin de Beney, chemin Maxime Ardurats, chemin de Cassille, chemin du Chec, avenue Adolphe DEMONS. Cette liste n’est naturellement pas exhaustive. Il faudra aussi veiller au ré-engravement de certains chemins ruraux utilisés comme voie d’accès pour des habitations. Un inventaire précis des travaux à réaliser sera effectué en début de mandat pour permettre l’adoption du programme pluriannuel sus-évoqué et l’engagement des travaux dès 2014.
• Il faut savoir que le coût des travaux de réfection de voirie s’élève de 500 à 600€ HT par mètre linéaire en fonction de la nature des travaux, ce qui représente un coût total de l’ordre de 500 000 à 600 000€ HT par kilomètre.
• Un programme de travaux de renforcement de l’éclairage public sera de même réalisé avec le concours du Syndicat Départemental d’Energie Electrique de la Gironde (SDEEG), les premiers renforcements prévus concerneront le chemin d’Eyquem et le quartier du Coudougney.

En agissant pour un développement maîtrisé et durable de La Brède
• Commune de la ceinture périurbaine de Bordeaux, La Brède est nécessairement concernée par l’étalement urbain. Nous devrons modifier notre Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour nous conformer au Schéma de Cohérence Territoriale de l’Aire Métropolitaine (SCOT) dans la droite ligne de la politique que nous avons suivie jusqu’ici.
• Si nous souhaitons maintenir un haut niveau de services à la population, notamment en ce qui concerne l’accueil des enfants, il nous faudra limiter le taux de croissance de celle-ci à 1% par an et limiter aussi, pour l’essentiel, l’enveloppe urbaine à la zone actuellement constructible sous réserve de certaines corrections marginales.
• Le dispositif à mettre en place devra intégrer un objectif de mixité sociale conforme à notre volonté que La Brède soit un village pour tous en prévoyant comme nous l’avons fait par le passé des programmes de logement social et d’accession sociale à la propriété.
• Nous veillerons, en accord avec les propriétaires concernés, à promouvoir la requalification des entrées de ville (zone commerciale et artisanale du Coudougney et des Lettres Persanes).
• Nous chercherons à assurer la préservation des équilibres environnementaux, à promouvoir l’éco-mobilité (Pédibus, Vélo-bus, co-voiturage….) une consommation durable (constructions BBC, lampadaires LED, horloges astronomiques pour éclairage public, mais aussi compostage, paillage…), en appliquant et en actualisant la Charte du Développement Durable adoptée par le Conseil Municipal en 2013.
• Nous nous attacherons à poursuivre avec le syndicat d’eau et d’assainissement (SIAEP) le développement du réseau d’assainissement collectif pour desservir les secteurs non encore raccordés. Nous arrêterons de même un schéma des eaux pluviales afin de permettre en coordination avec la Communauté de Communes de Montesquieu de mieux réguler la circulation des eaux pluviales vers le Saucats et maîtriser les risques de débordement des fossés. Ce travail intégrera les fossés privés dont l’entretien incombe aux propriétaires riverains et non à la commune. Nous collaborerons enfin avec la CCM pour l’élaboration d’un schéma de diagnostic des travaux à réaliser sur le cours du Saucats dans la traversée de notre commune, ces travaux étant en théorie à la charge des propriétaires riverains, mais réalisés en pratique par la communauté de Communes qui se substitue au Syndicat de Bassin versant du Saucats.


Nos Objectifs 2014 – 2020
Pour un village solidaire

bandeau-objectif-solidaire

La Brède est une commune où les moins de 14 ans représentent 20% de la population et les moins de 44 ans plus de 50%.
Mais elle est également riche d’un troisième âge dynamique et impliqué et d’un quatrième âge qui détient la mémoire de la Commune.
Certains d’entre nous sont enracinés ici depuis plusieurs générations, d’autres viennent de nous rejoindre.
Toutes les réalités sociales sont présentes sur la commune.
Il nous appartient de faire de cette diversité une richesse, d’être attentifs à tous et à chacun et de promouvoir le « vivre ensemble ».

En favorisant l’épanouissement des familles :
Par l’augmentation des capacités d’accueil des tout-petits (0-3 ans) pour atteindre les ¾ de la classe d’âge ; cette compétence, qui relève de la Communauté de Communes de Montesquieu, doit être davantage partagée avec la commune pour permettre notamment, aux enfants de La Brède d’être accueillis plus nombreux dans la structure Tom Pousse que nous avons construite. Le développement des maisons d’assistantes maternelles (MAM) , formule souple appréciée des familles, peut être un complément utile au réseau des crèches collectives et de la crèche familiale de la CCM.
Il nous appartiendra toutefois de veiller à ce que ce nouveau mode de garde ne déséquilibre pas économiquement le réseau des assistantes maternelles présent sur la commune.
Enfin le projet porté, par la société « Aide@Venir », et susceptible d’être implanté dans l’ancienne gare, comporte la création d’une mini-crèche de 10 places.
Par l’achèvement de la modernisation des écoles : la réforme des rythmes scolaires qui nous est imposée par le gouvernement nous impose d’augmenter les capacités d’accueil des enfants par l’aménagement de locaux adaptés aux activités périscolaires.
Nous resterons en pointe dans la révolution pédagogique internet (tableaux numériques, tablettes individuelles, espaces numériques de travail).
Par la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires : en définissant avec enseignants et parents le dispositif le plus favorable aux enfants pour leur épanouissement culturel et sportif.
Par la promotion d’initiatives telles que la mise en place d’un passeport « premier logement » réservé aux primo-accédants sous conditions de ressources, ou l’organisation d’un « troc assos » permettant d’échanger des articles de sport enfants et adultes
Par la généralisation du taux d’effort à toutes les prestations accordées aux familles.

En rassemblant les jeunes
• Par le développement des activités et des heures d’ouverture de l’espace jeunes ouvert avenue Charles de Gaulle
• Par le développement des séjours ados,
• Par l’organisation d’échanges avec la ville jumelle de Viana notamment,
• Par l’organisation de chantiers jeunes (mise en valeur du petit patrimoine, lavoirs, puits)
• Par la création d’un forum annuel des jeunes : forum des métiers, présentation d’entreprises, aide à la recherche d’emploi, aide à l’initiative telles que mise en place de projets humanitaires, actions éco-citoyennes, prévention de la violence, des addictions, etc….

En accompagnant les séniors
• Par le développement pour les jeunes séniors d’activités inter- générationnelles, en partenariat avec le service Enfance-jeunesse ; ces activités pourront être accueillies dans les salles spécialement aménagées dont la création est en projet dans l’ancienne gare.
• Par la mise en place d’un service de papy-sitting et mamy-sitting auprès des personnes âgées et isolées
• En favorisant les activités du club Sourire d’Automne par la mise à disposition de locaux et de moyens matériels
• Par la création d’un jardin partagé entre riverains (à la ZAC de Filleau par exemple),
• Par le développement de l’aide à domicile (accompagnement dans les tâches administratives)
• Par la proposition de bons d’achat (cadeau de Noël sous condition de ressources) pour les aînés de plus de 70 ans
• Par la création d’un pass-séniors permettant un accès préférentiel à des sorties culturelles (conférences, visites guidées, cinéma….)
• En développant le service de repas à domicile.

En agissant pour l’emploi
• La responsabilité du développement économique incombe à la Communauté de Communes de Montesquieu. Il nous appartiendra néanmoins, au sein de la commission compétente, de veiller à poursuivre l’aménagement en zone d’activité de la zone comprise entre l’échangeur autoroutier et la zone de l’Arnahurt.
• Cet aménagement devra respecter les principes d’un aménagement durable. Plusieurs projets d’implantation d’entreprises sont déjà à l’étude.
• Le projet porté par la société « Aide@Venir » qui pourrait être installé sur l’espace de l’ancienne gare comporte également l’installation d’entreprises débutant dans le secteur Handi de type « Start-up » ainsi qu’un centre de formation.
• La commune de La Brède développera quant à elle l’activité de son point relais emploi. Un effort particulier sera fait pour accompagner les demandeurs d’emploi dans leurs démarches.

En agissant pour plus de sécurité
• Par la construction, à la Sauque, d’un Centre de secours moderne et adapté aux besoins des pompiers. Ce centre de secours pourra être rejoint par le transfert sur La Brède de la Brigade de gendarmerie de Castres Gironde, si un accord pour le financement de ce transfert est trouvé avec la gendarmerie nationale ;
• Par le développement des actions de la réserve communale de sécurité civile ;
• Par la mise en place d’un plan familial de mise en sécurité ;
• Par la création d’une journée d’entraide citoyenne avec ateliers et exercices de 1er secours ;
• Par la sensibilisation des plus jeunes grâce aux actions « bouclier orange » (récompenses des élèves en matière de culture des risques) et la proposition d’un atelier sécurité civile dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires ;
• Par l’élaboration et la diffusion du DICRIM (Document d’Information Communal des Risques Majeurs) ;
• Par la prévention des vols et des cambriolages, en organisant des opérations tranquillité en lien avec la gendarmerie nationale ;
• Par la création d’une ligne verte dédiée aux crises ;

En développant participation et proximité
Le Conseil Consultatif Economique et Social, créé lors du dernier mandat, qui rassemble des représentants de la vie économique, sociale et associative de la Commune, sera systématiquement consulté pour avis sur les principaux projets d’aménagement, d’équipement et les orientations en matière d’urbanisme
Le conseiller municipal de quartier veillera à l’animation de la vie de son quartier par l’organisation de réunions thématiques et de repas de quartier
• Nous maintiendrons une permanence d’Adjoint chaque jour en Mairie, un numéro de téléphone d’astreinte étant à la disposition des administrés 24h/24.
• Un espace interactif sera créé sur le site internet de la commune


Nos Objectifs 2014 – 2020
Pour un village vivant

bandeau-objectif-vivant

La vitalité de la commune est reconnue largement au-delà de ses limites. Cette vitalité est due à un tissu associatif dense auquel la commune fournit des moyens en terme d’équipements et de fonctionnement.
Ces deux caractéristiques, qui font de La Brède une commune vivante devront être développées :

En maintenant un partenariat vivant avec les associations
• En dynamisant le forum des associations,
• En développant leur implication dans la vie communale par la signature de conventions de partenariat dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires et plus généralement les activités des accueils périscolaires et des centres de loisirs,
• En développant leur participation aux activités festives de la commune
• En maintenant un haut niveau de subventions adapté à leurs besoins
• En favorisant l’accès des associations aux médias communaux (site internet, bulletin municipal)
• En maintenant un haut niveau de soutien logistique à leurs activités

En favorisant le sport pour tous
• Par la poursuite de la remise à niveau du stade du bourg
• En poursuivant la mise en conformité de ses installations
• En rajeunissant les gymnases I et II
• En finalisant la remise à niveau technique des équipements du stade André Mabille (amélioration du drainage du terrain d’honneur et du terrain annexe n° 1 et nivellement du terrain annexe n°2), rafraichissement des tribunes
• En réhabilitant les cours de tennis extérieurs du complexe Jacques et Colette DEVEZE
• En optimisant l’entretien de toutes les installations sportives de la commune
• En aidant à l’organisation et la mise en place d’une politique fédérative du monde sportif au niveau intercommunal afin de favoriser les économies d’échelle et d’améliorer l’offre de service et les résultats sportifs

En assurant la promotion d’une culture vivante
Cette promotion passera par le maintien et le renforcement des rendez-vous incontournables (fête de la Rosière, Sainte Luce, salon des Arts, journée Montesquieu et nous dans le cadre des journées du patrimoine ; des partenariats continueront d’être développés avec la Fondation Jacquelines de Chabannes, l’Académie Nationale des Sciences et Belles Lettres et Arts de Bordeaux, l’académie Montesquieu, l’Office de Tourisme, etc….
• Nous proposerons un calendrier annuel d’évènements culturels (théâtre, poésie, danse, musique, conférences et chants) en partenariat avec les châteaux viticoles : « in vino cultura » ;
• Nous créerons le 1er salon du livre qui sera associé à une exposition vente de fleurs et de plantes : les floralivres dès le printemps 2015 ;
• Nous poursuivrons le soutien technique et financier auprès des associations culturelles ;
• Nous créerons un portail culturel spécifique sur notre site internet qui donnera toutes les informations culturelles municipales et associatives ;
• Nous bâtirons un théâtre de verdure au pré de l’Espérance qui permettra de proposer des spectacles en plein air en toute convivialité ;
• Nous créerons les Entretiens de La Brède, journées d’étude et de débats consacrés à la science politique et à la littérature en lien avec la pensée de Montesquieu ;
• Nous poursuivrons la découverte d’artistes peintres et de sculpteurs régionaux en proposant des expositions : l’Art et la Manière

En poursuivant notre ouverture au monde
Le jumelage avec Viana devra être développé : échanges scolaires, accueil d’étudiants, participation aux fêtes traditionnelles des deux villes, échanges associatifs
Nous maintiendrons nos relations avec l’UNICEF ;
Nous maintiendrons un lien avec l’Afrique en favorisant des actions de co-développement auxquelles seront associés les enfants dans le cadre des activités périscolaires ou de loisirs ;
Nous favoriserons les échanges scolaires et sportifs des différents établissements de la commune ou des clubs sportifs (Bredy foot Challenge…) ;